215 « Dan » réunis pour 100 « Tengu », au dernier Kan-geiko de 2016 !!

 

 

     Ce fut cette fois encore une réunion de haut niveau : on a comptabilisé 215 « Dan » de Karatedo et de Kobudo sur les tatamis d’Eschau, portés par les 70 Yudanshas (du 1er au 7ème Dan) parmi les 100 « Tengu » présents au dernier Kan-geiko!! En fait, sûrement pas un constat exceptionnel, mais c’est qu’on n’avait jamais pensé à les compter…

     Ces chiffres résument la couleur de ce 53e stage d’hiver, une tradition dans l’enseignement de Sensei Roland Habersetzer qui l’a instituée dès 1963. Un rendez-vous classique et incontournable pour les ceintures noires du « Centre de Recherche Budo-Institut Tengu », celles qui composent depuis tant d’années le noyau dur de la voie martiale définie et défendue par le Soke du Tengu-ryu ©, mais aussi pour ceux et celles qui suivent leurs aînés sur la Voie Tengu. Et ce quels que soient les aléas que les uns et les autres aient pu rencontrer sur la route, avec ce temps qui passe et ne rend pour personne les choses plus faciles.  Sur la centaine de participants, tous adultes (les enfants ne sont jamais admis pour ces stages pointus, on ne saurait d’ailleurs pas où les mettre…), venus après avoir fait des centaines de kilomètres pour rejoindre Strasbourg, de France, d’Allemagne, de Belgique, de Suisse, la grande majorité a déjà une longue habitude en la matière. Et très nombreux même sont ceux qui totalisent des dizaines de présences aux stages de Strasbourg depuis plus de 15 ans et parfois davantage encore ! Un autre constat qui en dit long : le vrai Tengu est un être fidèle… Une dizaine de places avaient été réservées pour des karatékas non membres de l’association CRB-IT, qui furent accueillis avec le même esprit de partage et de convivialité (certains d’entre eux ne venaient d’ailleurs pas pour la première fois, et on les retrouva avec plaisir !). C’est aussi dire le perfectionnement continu qui est la marque des stages dirigés par le Soke et la progression qui en résulte. Comme également les niveaux obtenus, qui se retrouvent lors des (difficiles) attributions de grades du Ryu.

     Le programme sur lequel les stagiaires se concentrèrent  avec plaisir et passion au cours de ce week-end des 26 et 27 novembre fut encore extrêmement dense, évidemment, cette fois autour du thème de la mobilité dans l’action et de la défense du « périmètre de sécurité ». Ouverture de nouvelles pistes de progression, sur fond d’une remarque du Soke, qui n’échappa à personne, et qui donna lieu à des interprétations diverses sur les routes des retours : « Je continuerai à vous montrer et à vous expliquer, tant que se pourra, mais prenez conscience qu’à partir de maintenant c’est à vous, qui me suivez depuis tant et tant d’années, de faire ce que je fais, mais à charge pour vous de le faire en plus vite, en plus fort et en toujours mieux ». Et comme il rappela aussi avec émotion, en ce dimanche 27 novembre, qu’on en était (déjà) à la 4ème date anniversaire du décès de Sensei Tahahiko Ohtsuka (1940-2012), qui fut son ami depuis 1973 et aussi un ferme soutien de l’association CRB (en lui apportant ses grandes connaissances du Karatedo traditionnel tout en encourageant ses recherches en direction d’un nouveau format d’art martial mieux adapté aux temps nouveaux), certains se demandèrent si l’irruption de ce souvenir pouvait avoir un quelconque rapport avec la remarque précédente…

     On se quitta non sans une pensée pour les amis russes d’Orenburg et de Moscou, Evgueni, Natacha, Gennady, Sacha et les autres qui, pour la première fois depuis des années et à leur grand regret, ne purent rejoindre ce Kan-geiko, crise oblige. Ils nous ont déjà dit qu’ils vont tout faire pour  revenir à Strasbourg en mai prochain (le stage de printemps s’y tiendra les 20 et 21 mai 2017). On les espère bien de retour dans le grand rassemblement Tengu du printemps, autour d’un Soke au mieux de sa forme. « Kyu Do Mu Gen » : suivre la Voie est sans limite. Encore faut-il ne pas s’égarer en chemin. Ce que rappelle avec force chaque rendez-vous avec Sensei Habersetzer.

 

   

   

   

   

   

   

"Irimi et Hyoshi, démontrés par le Soke sur Jacques Faieff, 7e Dan"

   

   

   

   

   

   

Photos de Dany Traweels, Jean-Claude Bénis, Ulrike Geuder, Dominique Eugène.

 

Page d'accueil  -  Stages